mardi 16 octobre 2007

Une eau chaude comme le sang



(non, ce n'est pas du dolorisme gothicoïde, ne vous en faites pas, c'est un vers de Madrigal)


Ca y est, le réparateur EDF est passé ce matin, vêtu de bleu ciel comme l'exige la publicité, et j'ai enfin ma première douche chaude depuis mercredi dernier. Premier café chaud. A midi, je vais faire mon premier plat chaud cuit à la maison.

Et je n'ai qu'un mot : "aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah".

Sakura m'a invité à son anniversaire chez son amie, et j'ai finalement refusé après deux jours d'hésitation. En l'analysant, je me disais que je n'hésitais que parce que je craignais d'afficher ce qui passerait pour de l'amertume alors que ce n'était tout au plus que la crainte de s'y ennuyer.

A la place, je vais tenter un petit jeu de rôle, le premier chez moi depuis des années puisque je ne faisais que jouer en attendant d'avoir un jour le temps de jouer.

Aucun commentaire: